Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Société - Le handicap : 1er poste de dépenses du Département

le - - Actualités

Société - Le handicap : 1er poste de dépenses du Département
Denis Longin (© Angel Sanhueza)

Le handicap est-il une priorité pour le Département ? Pour le Département du Rhône, la politique en faveur du handicap est le premier poste de dépenses budgétaires.

Le handicap est-il une priorité pour le Département ?

Pour le Département du Rhône, la politique en faveur du handicap est le premier poste de dépenses budgétaires. En 2012, elle lui consacre 1 M€ par jour ouvré, ce qui représente un budget global de 228 M€. Le taux de  progression des crédits de 4,66 % par rapport à 2011, est exceptionnel compte tenu du contexte et en comparaison avec d’autres départements. La solidarité demeure au cœur de nos actions. La Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) traite chaque année 100 000 dossiers dans le Rhône, pour une population totale d’1,8 million d’habitants. Le Département s’engage au niveau des créations de places et a également instauré des conventions de partenariat triennales avec les associations qui interviennent dans le  secteur du handicap. Ces accords permettent de poursuivre une logique fondée sur la confiance mutuelle, de fiabiliser les moyens financiers d’intervention et de procurer une meilleure visibilité. La problématique handicap doit être considérée à tous les niveaux de compétences. Nous avons, notamment, des conventions avec les communes auxquelles nous accordons des aides lorsqu’elles font des travaux réservés à l’accessibilité des handicapés. D’autre part, nous pouvons constater une assez bonne répartition géographique des places grâce à de nombreuses créations au cours des dix dernières années. Il existe aussi une vraie volonté politique d’adaptation des logements. La loi de 2005 « pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » demande à ce que soient pris en compte les besoins et les souhaits des personnes handicapées. C’est ce que nous nous appliquons à faire le mieux possible.

Quels sont les projets en matière de créations de places dans les établissements pour handicapés ?

Depuis 2004, 1 832 nouvelles places ont déjà été installées, soit une hausse de plus de 50 % du parc existant. François Baraduc, conseiller et président délégué de la MDPH, a fortement contribué à cette démarche  volontariste et poursuit son action au regard des besoins. Ainsi, entre 2012 et 2015, 17,3 M€ seront consacrés aux créations de structures. Il est alors prévu l’ouverture de 392 places d’établissements et services pour les personnes handicapées, afin de leur proposer une offre diversifiée et adaptée en termes de prise en charge. Les contrats pluriannuels avec les communes et la loi de 2005 ont vraiment donné un nouvel élan en faveur du handicap.

Comment peut-on changer le regard sur le handicap ?

En côtoyant les personnes handicapées. Ce sont des gens extrêmement intéressants, il faut vaincre les quelques réticences que l’on peut avoir au premier abord et les aider à s’intégrer dans la vie quotidienne, associative, sportive et dans le monde du travail, même si nous sommes encore très loin des engagements qui incitent à embaucher des personnes handicapées.

Propos recueillis par Agnès Giraud-Passot




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide