Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Soirée mémorielle des experts-comptables de justice

le - - Vie juridique

Soirée mémorielle des experts-comptables de justice
Photo : Michel GODET

Une fois de plus, la Compagnie nationale des experts-comptables de justice (CNECJ) et sa section Lyon, Chambéry et Grenoble (soit sur le ressort des trois cours d'appel éponymes), présidée par Jean Leroux, a brillé par son organisation de la traditionnelle soirée des présidents.

Après le Musée des tissus en 2016, c'est à la mairie de Caluire-et-Cuire que cette soirée, introduite par le maire Phi­lippe Cochet, s'est déroulée devant quelque 150 invités, dont de nom­breux chefs de cours et de juridic­tions civiles et administratives.

La section Lyon, Chambéry, Gre­noble de la CNECJ regroupe actuelle­ment plus de 50 experts-comptables de justice, membres par ailleurs de la compagnie régionale pluridiscipli­naire. Notons au passage que la CNECJ, compagnie mono-discipli­naire dédiée aux experts-comp­tables, est la plus ancienne de France.

Si cette soirée a pour but essentiel de mettre en avant ses anciens pré­sidents, honoraires donc, elle a éga­lement pour objectif de développer un thème spécifique, cette année « Jean-Moulin, grand résis­tant et premier président du Conseil national de la Résistance en 1943 ». Une soirée mémorielle marquant également les trente ans du procès Barbie.

Si l'on a peu parlé d'expertise comp­table de justice lors de cette soirée des présidents, on a cependant bien compris que les experts-comp­tables ont souhaité, à leur manière, rendre hommage à ceux grâce à qui la France a gardé la tête haute et par la même faire preuve d'un sincère devoir de mémoire.

Caluire se souvient

Rappelons que la mairie de Caluire-et-Cuire se situe à quelques encablures de la mai­son du docteur Dugoujon, aujourd'hui Mémorial Jean-Moulin, lieu où il a été arrêté en 1943 par le chef de la Gestapo, Klaus Altmann Barbie, alias le « boucher de Lyon ». Après une visite virtuelle réalisée entre le Mémorial et la mairie, retraçant cette triste journée du 21 juin 1943, le conférencier de la soirée, Jean-Olivier Viout a détail­lé pas à pas ce qu'il est advenu de Jean Moulin et des 7 autres résistants. Nul autre que le procureur général honoraire de la cour d'appel de Lyon et acteur judiciaire lors du procès historique de Klaus Barbie en 1987, ne pouvait détail­ler ce cheminement avec moult détails passionnants, un recul respectueux des faits au regard du chef d'inculpation de crime contre l'humanité, mais aussi une dialectique de haut niveau.




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide