Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Un supercalculateur pour l'IFP énergies nouvelles

le - - Actualités

Un supercalculateur pour l'IFP énergies nouvelles
(© Angel Sanhueza)

Pour les néophytes, ce n’est qu’un énorme ordinateur installé dans une grande boîte en aluminium, que des ventilateurs puissants refroidissent en continu.

Pourtant, l’ENER 110, c’est bien plus que cela. Il pourrait bien être celui par qui l’avenir de la transition énergétique s’écrit.
Techniquement, ce supercalculateur, installé dans un bâtiment de l’IFP Energies nouvelles de Solaize, renferme une puissance de 110 Tflops, soit la réalisation de mille milliards d’opérations par seconde ! Ce qui en fait tout simplement l’un des dix super-ordinateurs les plus puissants de France.
Destiné à un usage collaboratif pour les acteurs de la recherche publique et privée de la région, l’ENER 110 doit permettre de mener des programmes de recherche et développement dans différents domaines d’activités, comme la combustion moteur, le stockage géologique du CO2 ou encore la catalyse, en simulant et modélisant les projets par design virtuel en 2D ou 3D.

800 personnes travaillent sur le site de Solaize

Ces recherches pourront donc participer à la transition énergétique, avec le développement de nouveaux matériaux complexes composites résistants et légers pour l’aéronautique ou l’automobile, de nouveaux procédés à partir de matières premières non fossiles, ou encore  améliorer la conception et les performances des moteurs.
Une application sur laquelle travaille d’ailleurs l’IFP Energies nouvelles depuis plus d’un an, sous la coordination du constructeur automobile PSA Peugeot-Citroën. Baptisé Hydole (hybride à dominante électrique), l’objectif de ce projet est de créer un moteur à dominante électrique, consommant 2 litres aux 100 km, qui pourrait équiper les voitures d’ici deux à trois ans.
Prévu au départ pour Rueil-Malmaison, siège d’IFP Energies nouvelles (900 salariés), le supercalculateur s’est finalement retrouvé en Rhône-Alpes, première région française en matière de production énergétique, à Solaize, où travaillent 800 personnes dont 85 % de chercheurs.

4,5 M€ d’investissement

Bénéficiant d’un co-financement de la part de la Région Rhône-Alpes de 500 000 €, du Fonds européen de développement régional (Feder) pour 2 M€, et d’un apport majeur d’IFP Energies nouvelles avec 2,05 M€, l’ENER 110 aura coûté la somme de 4,5 M€, dont 3,1 M€ uniquement pour le supercalculateur et ses équipements connexes (le solde pour les infrastructures énergétiques qui entourent le super-ordinateur).
Mis en route depuis fin décembre, le supercalculateur va donc « favoriser le développement de technologies de ruptures dans le domaine des éco-industries et l’émergence de nouvelles filières économiques compétitives ». « On a déjà des pôles de compétitivité, mais là, on va plus loin, on construit l’avenir de la région… et de la France », s’est félicité Jean-François Carenco, préfet de région.

R.C.


Le supercalculateur ENER 110, qui a été inauguré par Jean-Jack Queyranne, le président du conseil régional Rhône-Alpes et Jean-François Carenco, préfet de région (notre photo ci-contre) est capable de réaliser mille milliards d’opérations par seconde.




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide