Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Une exposition remonte le temps

le - - Territoires

Une exposition remonte le temps
Le château de Longpra héberge jusqu'au 9 juin cette exposition qui voyagera ensuite dans le pays voironnais

Quand le Pays voironnais et le château de Longpra se dévoilent en photos : c’est l’exposition photographique que propose l’Association histoire et patrimoine du pays voironnais.

« Nous avons lancé l’opération Numémoris en 2009 pour sauver de l’oublie les photos de nos aïeux » expliquent les organisateurs. Les images proposées montrent donc, commune par commune, les paysages et les activités humaines de 1880 à 1980. « Une histoire certes récente mais déjà presque effacée de nos mémoires » poursuivent les membres de l’association.
Photos privées ou cartes postales : tout est bon pour apporter au visiteur l’information directe sur les paysages et les modes de vie d’autrefois. Car rien ne manque dans cette exposition construite autour d’un millier d’images sélectionnées parmi les 9 000 clichés de la base Numemoris. Il n’en faut pas moins pour évoquer un territoire de 34 communes dispersées sur 38 177 hectares. « Un territoire dynamique fort aujourd’hui de 90 238 habitants contre seulement 50 107 en 1901 et qui possède un patrimoine remarquable, tant architectural et naturel, que de nombreux passionnés contribuent à sauvegarder» dit-on encore. La Croix des Cochettes à Bilieu, la meule à blé de la Charrière à Charancieu, le château de Manguely à Charnècles, celui du Garaniou à Coublevie ou la magnanerie de La Buisse illustrent les panneaux. On y découvre que La Murette était desservie par le tramway de l’ouest tout comme Massieu, que Moirans comptait pas moins de trois châteaux (le château Chapuis a disparu), que Merlas avait trois églises, que le train à vapeur traversait St.-Etienne de Crossey et que Tullins, centre historique des cultures de noyers,  aurait dû donner son nom à la noix de Grenoble. Bien entendu, Voiron (capitale de l’Antésite) et Voreppe figurent en bonne place dans cette exposition qui répertorie les couvents et les églises du secteur dont le célébrissime monastère de la Sylve bénite créé en 1116 par les Chartreux. « Les châteaux, au nombre de 85, montrent l’importance stratégique du territoire tout comme le nombre, aussi exceptionnel, des usines » expliquent les organisateurs de cette exposition à découvrir avant qu’elle ne parte en croisade dans les communes qui voudront l’accueillir. Car l’exposition a été conçue pour être itinérante.

J.S.




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide